« Nous allons puiser dans notre culture et réaliser des films totalement béninois »

Didier TOULASSI

Projet de réalisation cinématographique à Video Leader Formation

 

Pour permettre à ses étudiants d’acquérir de l’expérience et en même temps promouvoir le cinéma béninois, Didier TOULASSI  le directeur de l’établissement  VIDEO LEADER  COM & MEDIA GROUP (vidéo leader formation) se lance désormais dans le cinéma. Découvrez dans un interview accordé au journal universitaire le Héraut, l’essence du projet.

 

Le Héraut : Qu’en est-il  du projet de réalisation cinématographique de VLF ?

Avant toute chose, il faut savoir que le cinéma est une source d’emploi inestimable. Ça vaut de l’or. En effet, l’industrie cinématographique génère des milliers d’emploi, ceci, sans oublier le profit pour tous les secteurs connexes. De ce fait, on peut comprendre aisément que le cinéma a quelque chose à faire dans la vie d’un pays comme le Bénin. Si le Nigéria, qui est juste à côté, est riche, c’est avant tout grâce à ses artistes, à son cinéma. Pendant ce temps, le Bénin ne fait rien.

Par rapport au cas spécifique de Vidéo Leader, en tant que maison de formation, de communication et de production, nous avons tout intérêt à nous investir dans le domaine, raison du projet. Par le passé, nous avons déjà fait les sauts dans le domaine du cinéma en faisant la co-production des films avec des partenaires. Nous avons eu à réaliser des films pour des institutions. Aujourd’hui, en réactivant ce pan de notre raison d’être, nous croyons, mieux que la formation, doper les connaissances de nos apprenants. Ce projet permettra d’utiliser efficacement les techniciens puisque ça ne sert à rien de former les jeunes et de ne pas les utiliser. Cela permettre également à nos étudiants  d’acquérir de l’expérience pour être plus compétent et en même temps faire la promotion du cinéma qui est une source de richesse.

Lire la suite de l’interview sur le site Le Héraut Bénin

Partagez maintenant